La traversée de Tahiti à vélo

ap3170350.jpg

La route de la traversée est la seule route intérieure de Tahiti, reliant une ville à une autre. Seulement praticable avec un bon 4×4, elle relie Papenoo sur la côte nord est, à Mataeia sur la côte sud ouest, en passant par le centre de l’ancien cratère de l’île.

cartetahiti1.jpg

Départ matinal de Punaauia, et passage du col du Tahara’a, d’où l’on profite d’une belle vue sur Papeete et Moorea au loin, pour rejoindre Papenoo.

 

dscn4042.jpg

 

De là le paysage devient plus sauvage sur cette partie de l’île exposée aux alizés d’est.

 

dscn4057.jpg

 

dscn4059.jpg

 

Puis après 25 kilomètres, j’arrive enfin à Papenoo où le fleuve du même nom se jette dans l’océan.

 

dscn4404.jpg

 

La route remonte une belle et large vallée, montant en faut plat sur les 9 premiers kilomètres, puis à la façon montagne russe sur les huit kilomètres qui mènent au relais de la maroto, en plein centre de l’ancien cratère volcanique de Tahiti.

 

dscn4425.jpg

 

dscn4431.jpg

 

dscn4427.jpg
 

dscn4434.jpg
 

La route offre de beaux points de vue sur les montagnes du centre de l’île et sur de nombreuses cascades.

 

dscn4419.jpg

 

dscn4420b1.jpg

 

dscn4421b1.jpg
 

p3170342.jpg

 

Bienvenue au relais de la maroto, à 270 mètres d’altitude, planté au milieu de l’ancien cratère, avec terrasse panoramique.

 

dscn4452b1.jpg

 

dscn44561.jpg

 

p1160852.jpg

 

p1160853.jpg
 

Cette pause rafraîchissement est la bienvenue car avec l’heure qui avance, la chaleur se fait un peu plus dur à supporter, et après la maroto la route monte raide vers le tunnel qui permet de basculer vers le sud de l’île.

 

p3170346.jpg

 

p3170353.jpg

 

Certains dénivelés sont à faire pâlir le Mont Ventoux ou un col alpin, et la route s’élève jusqu’à disparaître dans la montagne.

 

p3170355.jpg

 

Dernière contemplation sur la vallée de la Papenoo derrière.

 

p3170357.jpg

 

p3170359.jpg

 

Puis c’est le passage du tunnel, face nord en haut, et côté sud en bas.

 

p3170362.jpg

 

On débouche sur une vallée plus étroite qui s’est formé à la suite de l’effondrement d’une masse importante de terrain provenant des côtés de la vallée, avec le lac Vaihiria plus bas.

 

p3170368.jpg

 

La descente est raide à cet endroit, où l’on passe en aplomb du lac.

 

p3170372.jpg

 

Pour en savoir plus sur l’histoire du lac. 

 

p3170380.jpg

 

De là la route continue dans la vallée étroite de la Tahiria, pour déboucher, après avoir croisé quelques barrages, à Mataiea.

 

p3170390.jpg

 

p3170392.jpg

 

Avant le dernier effort et parcourir les 40 kilomètres de Mataiea à Punaauia, petite pause restauration sur la plage de Papara afin d’admirer d’autres sportifs.

 

p1160768.jpg

Et pour un petit tour de Tahiti.

Laisser un commentaire