Rangiroa

Rangiroa dans Archipel des Tuamotu tuamotu21

 

L’archipel des Tuamotu , c’est 78 atolls qui s’étendent sur 1800 km de long et 600 de large. L’atoll est un anneau corallien recouvert de végétation au milieu de l’océan, entourant un lagon. Ces atolls coralliens se sont formés au bout de millions d’années, suite à l’effondrement d’îles volcaniques. L’altitude aux Tuamotu, au pied des cocotiers, dépasse rarement les 10 mètres.

 

P2210049 dans Archipel des Tuamotu

 

Rangiroa avec ces 80 kilomètres de long sur 40 de large, est le plus grand atoll de Polynésie Française et le deuxième au monde. Un motu principal d’une douzaine de kilomètres de long regroupe le village d’Avatoru, l’ aéroport, les hôtels et les pensions. Le village principal de Tiputa se trouve sur le premier motu plus à l’est, séparé  par la passe de Tiputa, connue pour la richesse de sa faune sous marine.

 

rangiroa_map2

 

Rangiroa, Rangi pour les intimes, n’est pas l’atoll que l’on préfère des Tuamotu, mais il reste un must pour la plongée sous marine et par beau temps les couleurs du lagon sont magiques et invitent à la méditation, loin du tumulte de la civilisation qui parait bien loin, tant le temps qui s’écoule doucement ne semble avoir aucune emprise sur la vie ici.

 

P2190010

 

L’atoll offre un bon choix d’hébergement pour les Tuamotu, et un petit séjour dans un bungalow bord de plage reste toujours un bon moment.

 

P2190011

 

P2190012

 

Contrairement aux îles hautes, les atolls, ont un relief pratiquement nul et n’offrent donc aucunes mauvaises surprises pour les excursions à bicyclette. De plus la circulation automobile étant faible, le vélo est le meilleur moyen de locomotion pour découvrir l’île. Il faudra juste se méfier d’un vent dans le dos au départ qui donne la sensation d’être en pleine forme, mais qui peut rendre le retour un peu plus sportif.

 

P2200639

 

Par contre impossible de faire le tour de Rangiroa à vélo, il faut se contenter de visiter les motu les plus habités, et il faudra un bateau pour découvrir les plus isolés.

 

P2200640

 

Mais les quelques 2000 habitants de l’île vivent principalement dans les deux villages de Tiputa et d’Avatoru, ce qui permet de se retrouver facilement en pleine nature.

 

P2200641

 

Quelques petits ponts permettent de traverser les Ho’a, qui sont des chenaux reliant le lagon à l’océan. Mais dès que l’ on s’éloigne des villages, il n’ existe plus de ponts et ces Ho’a rendent la progression à vélo impossible.

 

P2200647

 

Typique du paysage des Tuamotu, on longe de belles cocoteraies.

 

P2210041

 

P2210044

 

Avant de faire une pause au bord des eaux calmes du lagon.

 

P2210046

 

Les motu ne sont d’ailleurs jamais très large, et sur les plages du lagon, on entend souvent les vagues de l’océan. La façade océanique, plus sauvage, bénéficie également de belles plages mais la baignade est moins agréable. Il est très difficile d’accéder à la mer car les vagues viennent percuter la barrière de corail et le platier qui la sépare de la terre ferme est peu profond et coupant.

 

P2210047

 

P2210058

 

Au bout du motu principale, la passe de Tiputa connue pour ces dauphins qui jouent dans les vagues, et pour les amateurs de plongées sous marine, pour sa faune qui vient profiter des courants exceptionnels.

 

P2210062

 

A l’heure des marées, le lagon se vide ou se remplie par les passes. C’est donc le moment où les prédateurs de la chaine alimentaire se donnent rendez vous. Difficile d’imaginer que sous ces eaux nagent raies manta ou autres requins marteaux, mais pour avoir effectuer une dizaine de plongées, qui resteront inoubliables, j’ai pu être témoin de ce spectacle.

 

P2210063

 

En face se trouve le village de Tiputa, que l’on peut rejoindre grâce à une navette. Il a beau être le village le plus peuplé de Rangiroa, il parait plus tranquille que celui d’Avatoru, séparé du motu principal et de l’activité touristique par la passe.

 

P2280675

Laisser un commentaire