Archive de la catégorie ‘Tahiti Tradition’

Sports traditionnels Polynésien

Lundi 27 août 2012

Sports traditionnels Polynésien dans Tahiti Tradition P1300032

 

La Polynésie perpétue à travers de nombreuses manifestation, comme pendant les célébrations du Heiva au mois de juillet, les sports traditionnels que pratiquaient les ancêtres. Outre les populaires courses de Va’a, les concurrents de tous les archipels se retrouvent pour différentes compétitions.

 

P1300715 dans Tahiti Tradition

 

L’épreuve du javelot est surement l’une des épreuves les plus importantes, où des équipes de lanceurs s’affrontent avec pour objectif de planter le plus possible de javelots dans une noix de coco placée au bout d’un mat.

 

P1300710

 

Tactique et préparation minutieuse du matériel montrent que la compétition est prise très au sérieux.

 

P1300716

 

Tous les adversaires s’alignent face au mat, en attendant le coup d’envoi de la série.

 

P1300719

 

La concentration est à son comble au moment du jet.

 

P1300749

 

P1300855

 

C’est un sport ou l’expérience peut rivaliser avec la jeunesse.

 

P1300810

 

P1300860

 

Sinon, à chacun sa technique.

 

P1300861

 

P1300863

 

Et tout le monde cherche à atteindre la même cible qui semble si petite depuis la ligne de jet.

 

P1300869

 

Le chrono met un terme à la série, et il est temps de descendre le mat afin d’effectuer un décompte sérieux des touches des plus adroits.

 

p7100045

 

P7300714

 

Le grimper au cocotier est également une tradition perpétuée lors de compétions.

 

q1300909

 

Les concurrents doivent, à mains et pieds nus, monter le plus rapidement au sommet du cocotier.

 

q1300910

 

Tradition qui peut éventuellement  servir d’introduction à l’épreuve de préparation de coprah.

 

qp1170179

 

Cette compétition consiste à ouvrir des noix de coco, à en extraire correctement la pulpe et à la stocker dans un sac prévu à cet effet en un minimum de temps. Pour ce faire, chaque concurrent s’aide de trois outils traditionnels : un instrument de décorticage (pa’aro), un tabouret (parahi ra’a) et une hache (opa’hi).

 

qp1170182

 

Les adversaires découpent à la hache le plus rapidement possible leur tas de noix de coco.

 

qp1170186

 

Puis commence l’extraction de la chair qui sera mise en sac puis pesée, et la compétition terminée qui sera séchée pour donner du coprah. Dans certaines épreuves, les concurrents utilisent d’autres tabourets traditionnels permettant de rapper la coco; ensuite on extrait le lait et dans ce cas c’est la quantité de liquide qui est mesurée.

 

qp1170195

 

Au delà de l’aspect compétition de l’extraction de la chair de coco, le coprah reste aujourd’hui la production agricole la plus importante de Polynésie. Il est utilisé dans l’industrie de la cosmétique et pour confectionner le monoi.

 

qp1170200

 

Au tour des féminines de se préparer à l’épreuve par équipe. Les athlètes et leur coach sont acclamés par les spectateurs venus de toute la Polynésie pour encourager leurs favoris.

 

qp7100000

 

qp7100006

 

Les préparatifs sont un peu plus longs que précédemment.

 

qp7100011

 

Mais les règles sont les même que pour l’épreuve masculine, et chaque équipe est surveillé par un arbitre assistant.

 

qp7100022

12345