Archive de la catégorie ‘Tahiti Tradition’

Marché de Papeete

Mercredi 3 novembre 2010

p1100202.jpg

 

p11907221.jpg
C’est le lieu incontournable pour s’imprégner de la culture polynésienne, et sans doute l’institution la plus ancienne de l’île encore en activité. Aux alentours de 1850, un décret mentionne la création de 2 marchés à Papeete, l’un réservé aux poissons, l’autre réservé aux fruits, légumes, volailles, mais c’est en 1869 que le marché s’installe à l’endroit actuel. En 1987, on inaugure la première tranche du nouveau marché, tel que nous le connaissons actuellement. La superficie a été triplée et l’adjonction des stands d’artisanat en mezzanine va permettre d ‘apporter un plus tant sur le plan de l’ambiance que sur celui de la fréquentation. Pas moins de 500 000 visiteurs s’y pressent chaque année.

 

p1110668.jpg

 

Impossible de ne pas venir découvrir les fruits et légumes de saison.

 

p1110790.jpg

 

p1120200.jpg

 

Chaque vendeur essaye de mettre son étale en valeur, avec ici une papaye top compétition, faisant de l’ombre aux ananas.

 

p1120212.jpg

 

p1120234.jpg

 

p1120235.jpg

 

p1120710.jpg

 

p1190354.jpg

 

p1120238.jpg

 

qui veut de mes bons ramboutans ?

 

p1120603.jpg

 

Au coeur du marché couvert, un détour s’impose pour aller contempler les étales de poissons fraichement pêchés.

p1120719.jpg

 

Le poisson est un met important de l’alimentation polynésienne, et tout est réuni ici pour préparer le ma’a du midi,  poisson cru au lait de coco, sashimi ou tartare de thon, à moins de se rabattre sur un bon mahi mahi grillé au barbecue.
p1120724.jpg

 

Bien rangé, bien présenté, on a l’embarras du choix.
p1190021.jpg
p1190378.jpg

 

 

p1190714b.jpg

 

p1190710b.jpg

 

p1190713b.jpg

 

p1190380.jpg

 

Et si le poisson est trop gros, pas de problème,
p1190708.jpg
p1190374.jpg

 

Il est réparti très rapidement en portion raisonnable pour un consommateur moyen.
p1190375.jpg
Puis tout autour du marché couvert, à l’occasion de fêtes, c’est le paradis des fleurs

 

p1190394.jpg

 

voyage au milieu des couleurs et senteurs polynésienne.

 

p1190398.jpg

 

p1190400.jpg

 

p1190402.jpg

 

Et avant de partir, quelques petits achats d’artisanat

 

p1200809b.jpg

On peut se procurer toute sorte d’huile de Monoï, « huile douce parfumée » en Réo-Maohi, l’ancienne langue des Polynésiens. Traditionnellement, ce produit très évocateur a toujours joué un rôle prépondérant dans la vie locale de tous les jours. Que cela soit au cours des rites religieux d’antan ou en huile de beauté pour les soins du corps et du cheveu. Le Monoï est fabriqué en faisant macérer des fleurs de Tiare Tahiti dans de l’huile de Coprah.
p1200816.jpg

 

Il y en a pour tous les gouts
p1210075.jpg

 

p1190645.jpg

 

Plus ou moins coloré selon l’envie
p1190947.jpg

 

p1200726.jpg

 

Tout pour se faire une garde robe couleur locale

 

p1210240.jpg

 

p1210241.jpg

 

p1210262.jpg

 

p1220689.jpg

 

 

12345